pillar_tfo_sup-2-arten-von-sups-teaser-top.jpg

Comment trouver le bon stand up paddle

Le stand up paddle est une activité de détente sportive, qui profite au corps et à l’esprit. Mais aujourd’hui, il existe de nombreux types de paddle. Comment faire le bon choix ? Cet article vous guide dans votre recherche.

Une sortie sur l’eau après le travail, un trip sur le fleuve, ou des exercices de yoga sur une eau parfaitement lisse, tout cela est possible avec une planche de paddle. Mais tous les paddles ne se prêtent pas à toutes ces disciplines. La forme de la planche joue un rôle important, ainsi que le matériau dans lequel il a été fabriqué.

Les différents types de planche de paddle

Chaque type de stand up paddle présente des caractéristiques déterminantes pour le comportement sur l’eau d’un côté, et la facilité de transport de l’autre. D’où l’intérêt de répondre à ces deux questions avant l’achat de votre nouvelle planche.

  • Souhaitez-vous un stand up paddle rigide ou gonflable ?
  • À quel usage destinez-vous principalement votre paddle ?

Planche gonflable vs planche rigide

Les paddles gonflables sont également appelées iSUP, le « i » signifiant ici « inflatable », ou gonflable en français. Les stand up paddles rigides, ou hard boards, sont aussi parfois désignés par rapport au composite qui entre dans leur fabrication.

Planches gonflables

Homme à la plage avec un sac à dos pour une stand up paddle gonflable sur le dos

Une fois dégonflés, elles se logent dans un sac. Les planches de paddle gonflables sont beaucoup plus compactes que leurs cousines rigides. Le gain de place est extrêmement précieux pour le transport. C’est pourquoi les iSUP sont souvent préférées aux planches rigides. Une fois pliées, elles se glissent dans le sac à dos, ce qui vous permet de vous rendre jusqu’au plan d’eau à pied, à bicyclette ou avec les transports en commun. Si vous projetez de faire du paddle pendant vos vacances, vous pouvez même prendre l’iSUP avec vous dans l’avion.

La surface d’une planche gonflable est plus souple que celle d’un paddle rigide. La station debout prolongée n’en est donc que plus confortable. De même, le risque de blessure sur un iSUP est plus faible que sur une planche rigide – pour le cas où vous deviez perdre l’équilibre et tomber.

Chez BRACK.CH, nous ne proposons que des stand up paddles gonflables qui, de notre point de vue, présentent plus d’avantages que les hard boards.

Par contre, une planche gonflable ne doit pas être stockée pliée trop longtemps. Pendant la saison, elle pourra rester dans son sac pendant plusieurs jours sans aucun problème. Pour l’hivernage de l’iSUP, nous vous indiquons la marche à suivre ci-dessous.

Planches rigides

Un homme et une femme pagayent sur une rivière avec des SUP en hardboard

Les premiers stand up paddles étaient des hard boards. Leur rigidité élevée et leur résistance à la torsion sont inhérents aux matériaux. Concrètement, elles fléchissent et « vrillent » moins que leurs homologues gonflables, ce qui autorise une meilleure stabilité sur l’eau. De plus, comme les matériaux rigides sont plus faciles à façonner, les hard boards peuvent être plus rapides que les planches gonflables.

Utilisation

Le choix de la planche s’effectue en fonction de l’usage auquel vous la destinez. Les caractéristiques à prendre en considération sont la forme, la largeur, la longueur et l’épaisseur. Nous vous présentons ci-après les trois principaux types de stand up paddle.

« Allround » ou la polyvalence

Ein Mann und eine Frau paddeln mit Allround-SUPs auf einem Fluss

Sur les planches polyvalentes ou « all round », l’avant est généralement arrondi et l’arrière relativement large. Comme leur nom l’indique, elles se prêtent à plusieurs disciplines. Les paddles polyvalents sont un bon choix pour les débutants. Pour faire des sorties tranquilles sur l’eau après le travail et parcourir des distances plus longues de temps en temps, un modèle « allround » donnera toute satisfaction. Par contre, ces paddles ne conviennent pas pour des compétitions.

« Touring » ou randonnée

Ein Mann und eine Frau paddeln mit Touring-Boards und Gepäck nahe am See-Ufer

Les planches de randonnée et de course ont une forme allongée, un fuselage étroit et un nez pointu. Plus la planche est longue, plus il est facile de la faire avancer sur l’eau. Ces stand up paddles ne sont pas très maniables du fait de leur longueur. Par contre, ils offrent suffisamment de place pour embarquer des enfants ou des chiens.

Les filets disposés à l’arrière et à l’avant pour le transport de bagages sont caractéristiques des planches de randonnée. Lorsque vous partez en longue balade, vous pouvez prendre avec vous autant de vivres et de crème solaire que nécessaire.

Fitness et yoga

Eine Frau macht Yoga-Übungen auf einem SUP

Si vous avez l'intention d’utiliser votre stand up paddle pour des exercices de yoga et de fitness, vous avez tout intérêt à choisir un modèle aussi long et largeque possible. La surface d’appui n’en sera que plus importante, ce qui augmentera la stabilité de la planche. Pour les personnes d’un poids inférieur ou égal à 60 kg, la planche devrait présenter environ une longueur de 300 cm et une largeur de 80 cm. Pour les gabarits de plus de 85 kg, nous recommandons un paddle d’une longueur de 365 cm et d’une largeur de 85 cm au moins.

La bonne pagaie

Pour bien choisir sa pagaie – si elle n’est pas fournie avec le stand up paddle – il faut faire attention à plusieurs choses. Car si la longueur joue un rôle important, il en va de même du poids.

Longueur

Pour déterminer la bonne longueur, on appliquera une règle simple, qui consiste à prendre la taille de la personne en ajoutant 10 %. Autrement dit, une personne de 180 cm aura besoin d’une pagaie mesurant 198 cm, soit 180 cm + 18 cm. Cette méthode convient surtout pour les sorties sur des eaux calmes et paisibles.

Pour affronter les vagues, il faut soustraire 5 à 10 cm de la longueur ainsi calculée.

La taille parfaite de la pagaie étant aussi une affaire de goût, la plupart des pagaies sont réglables en longueur. Aussi, nous vous conseillons de vous en tenir à cette règle de base et de tester plusieurs longueurs. Avec le temps, vous trouverez la taille optimale pour vous.

Poids

Pour le poids de la pagaie, il existe des différences significatives. Les rames légères pèsent 550 g environ, tandis que les rames lourdes avoisinent les 1000 g. La légèreté résulte de l’emploi de matières comme le carbone ou la fibre de verre. Mais cela a un prix. Une pagaie de type poids plume pourra coûter jusqu’à cinq fois plus cher qu’une pagaie lourde.

Si vous faites souvent de longues balades, cela vaut la peine d'investir dans une pagaie légère. Supposons que vous donniez 40 coups de rame à la minute, et que vous soyez pendant une heure sur l’eau. Durant ce temps, vous plongerez 2400 fois la pagaie dans l’eau. Avec une pagaie de 550 g, vous soulèverez 1320 kg (soit 0,55 × 2400). Avec une pagaie de 1000 g, vous manipulerez un poids total de 2400 kg. Le gain avec une pagaie légère est de 1080 kg.

Par contre, si vous pratiquez le stand up paddle pour vous entraîner physiquement, vous pouvez tout à fait opter pour une pagaie lourde. Le bénéfice de votre séance n’en sera que plus élevé 😉.

lp-2022-pillar-sup-teasersimple-backlink.jpg
Tout sur le stand up paddle
Découvrez nos guides sur le stand up paddle

Partager l'article:

LinkedInTumblrRedditWhatsAppPrint

Commentaires