Trouver le cadeau & gagner
pillar-grippe-erkaeltung-sport-01.jpg

Est-il dangereux de faire du sport en cas de grippe ou de refroidissement ?

La pratique régulière d’un sport est bénéfique pour la santé et le système immunitaire. En présence d’une infection cependant, il est préférable d'interrompre l’entraînement. Pourquoi faire du sport peut-il s’avérer dangereux en cas de grippe, de refroidissement d’autres maux similaires, ou si l’on a un petit rhume ? Pendant combien de temps faut-il se mettre sur « pause » ? Vous saurez tout ici.

En cas de refroidissement, les voies respiratoires supérieures sont le plus souvent investies par des virus, ce qui peut causer de la toux, des écoulements nasaux et des maux de gorge. De plus, la personne se sent faible car le système immunitaire tourne à plein régime. Faire du sport dans cet état revient à imposer à l’organisme un fardeau supplémentaire, et à le priver de l’énergie dont il a besoin pour combattre les agents pathogènes. Cela peut entraîner une aggravation des symptômes avec un allongement du temps de guérison. Le risque de contracter une bronchite ou une pneumonie est également accru.

Prudence en cas de fièvre

La mise sur « pause » de la pratique sportive est très vivement recommandée en cas d’infection virale avec fièvre comme la grippe, ou lors d’une infection bactérienne comme l’amygdalite. Pendant l’activité sportive, les agents pathogènes peuvent en effet se déplacer dans l’organisme, atteindre le cœur dans le pire des cas et entraîner une inflammation du muscle cardiaque (myocardite).

En cas de myocardite, les cellules constituant le tissu musculaire du cœur sont plus précisément touchées. Les symptômes sont très variables. Si cette affection passe inaperçue chez bon nombre de patients, elle provoque une sensation de fatigue et d’abattement chez d’autres. Une accélération du rythme cardiaque, une respiration difficile, une pâleur inquiétante et une sensation d’oppression thoracique peuvent également survenir. Si l’on se ménage comme il convient et que l’on évite les efforts physiques, une myocardite guérit le plus souvent sans conséquence. On s’expose sinon à un risque d’insuffisance cardiaque ou de trouble du rythme cardiaque pouvant entraîner, dans le pire des cas, une mort subite.

Faire du sport avec un léger rhume

Même si vous avez un petit rhume sans gravité, il est préférable d’interrompre le sport pendant quelque temps. : Votre organisme sera ainsi dans les meilleures conditions pour combattre les agents pathogènes et vous limiterez le risque de transmission.

Si vous décidez cependant de poursuivre votre entraînement, vous devez impérativement écouter votre corps. Une activité sportive modérée n'est indiquée que si vous vous sentez suffisamment en forme. En aucun cas vous ne devriez vous fatiguer trop. Si des symptômes de type maux de gorge, toux ou fièvre apparaissent, la mise sur « pause » du sport est impérative. Cela signifie que le refroidissement s’aggrave et il vous faut absolument vous ménager.

En cas de rhume, vous pouvez aussi remplacer le sport par une activité physique modérée. Une petite promenade au grand air peut être salutaire – dans la mesure où vous vous sentez suffisamment en forme. La circulation du sang s’en trouvera stimulée, et si le soleil brille, vous reconstituerez votre stock de vitamine D, ce qui profitera à votre système immunitaire. Habillez-vous chaudement pour ne pas avoir froid.

pillar-diaet-abnehmen-fasten-tipps-02.jpeg


Quand peut-on reprendre l’entraînement ?

Le principe est le suivant : plus l’infection est sévère, plus l’interruption doit être longue. En cas de léger rhume, vous pouvez généralement reprendre votre activité dès la disparition complète des symptômes. Après une grippe, une pause plus importante est nécessaire – vous devrez être asymptomatique depuis une semaine au moins. Si vous avez un doute, demandez conseil à votre médecin.

La reprise se fera lentement. Commencez par une séance décontractée avec des objectifs modestes. Au fil du temps, vous augmenterez progressivement la difficulté. Soyez aussi à l’écoute de votre corps. Si vous êtes épuisé ou si le pouls est élevé, c’est que vous avez présumé de vos forces.

De même, faire du sport pendant la période d'incubation – entre la contamination et l’apparition de la maladie – aura aussi une incidence négative sur son évolution. Et si vous avez l’impression de couver une maladie, une mise sur « pause » des entraînements sera judicieuse.

Le sport après le Corona

Á partir de quel moment reprendre l’activité sportive après une infection au Covid. La question est d’actualité. Cela dépendra de l’évolution de l’infection. Martin Halle, professeur en médecine du sport à la Technische Universität München, a réalisé une vidéo explicative (en allemand) à ce sujet. En cas de légère infection avec une vaccination préalable, il préconise d’interrompre le sport pendant quatre à cinq jours et de commencer avec des promenades avant de reprendre l’entraînement au terme d’une période de sept à dix jours.

Selon le professeur Halle, une prudence toute particulière s’impose dans deux cas, à savoir si les poumons ou le cœur sont touchés. Si vous souffrez de toux pendant l’infection, c’est que les virus encombrent vos poumons. Dans ce cas, il est souhaitable d’attendre dix à quatorze jours avant de reprendre le sport. Savoir si le cœur est atteint n’est pas toujours chose aisée. Les troubles du rythme cardiaque, les crises de vertige ou une diminution des forces (une difficulté à monter les escaliers par exemple) suggèrent que le cœur est touché par l’infection. Un examen médical s’impose alors avant de recommencer la pratique sportive.

Destiné aux athlètes qui s’entraînent dix heures ou plus chaque semaine, le protocole « Return to training and competition » de Sport & Exercise Medicine Switzerland (SEMS) fournit des recommandations pour la reprise du sport dans divers scénarios d’une infection au Coronavirus.


pillar-Grippe-Erkaeltung-TeaserSimple.jpg
Grippe & refroidissements
Nos conseils et recommendations

Partager l'article:

LinkedInTumblrRedditWhatsAppPrint

Commentaires