Gagnez chaque jour
lp-2021-energie-label-TeaserSimple.jpg
Nouveau label énergétique
Les changements les plus importants en un coup d’œil

À partir de mars, les étiquettes énergétiques de certaines catégories de produits vont changer. En raison de diverses périodes de transition, les anciennes et les nouvelles étiquettes énergétiques seront en circulation pendant un certain temps. Comme l’échelle de notation change, les nouvelles étiquettes ne peuvent pas être comparées aux anciennes.

Quelles catégories de produits sont concernées ?

  • Sources lumineuses : ampouples et luminaires dont la source lumineuse n’est pas remplaçable.
  • Téléviseurs
  • Moniteurs
  • Lave-vaisselle
  • Réfrigérateurs, congélateurs, food centers et armoires réfrigérées pour le vin
  • Lave-linge et sèche-linge

Il est prévu qu’à partir de l’année prochaine, d’autres groupes de produits tels que les aspirateurs, les climatiseurs, etc. recevront également les nouvelles étiquettes énergétiques.

Pourquoi ce changement ?
Tout d’abord, la Suisse et l’Europe veulent faciliter au maximum la décision d’achat des consommateurs en tenant compte des aspects liés aux économies d’énergie. D’où l’échelle simplifiée et la présentation optimisée. D’autre part, l’industrie doit relever le défi de mettre sur le marché des appareils toujours plus économiques, d’où une classification beaucoup plus stricte qu’auparavant.

Qu’est-ce qui change vraiment ?

  • L’échelle change : il existe désormais (à nouveau) des classes énergétiques de A à G, A étant attribué aux appareils les plus efficaces et G aux plus voraces en énergie. Les classes énergétiques A+, A+++, etc. qui prêtent à confusion disparaissent.
  • Dans un même temps, les appareils seront mesurés différemment en termes d’efficacité énergétique, et jugés plus sévèrement qu’auparavant : si un appareil était A+++ jusqu’en mars, il pourra être reclassé à B, C ou D. Si un appareil avait une cote énergétique de B jusqu’en mars, il peut maintenant être classé C, D ou même moins.

Le nouveau classement selon la nouvelle échelle signifie-t-il que le même appareil est désormais moins efficace ?
Non. L’appareil consomme toujours la même quantité (ou peu) d’électricité qu’avant. Le nouveau barème est simplement plus strict que l’ancien. Si strict, en fait, qu’il n’y a encore presque aucun produit classé A en mars 2021.

Comment puis-je comparer un produit qui a encore l’ancienne étiquette à un produit qui a déjà la nouvelle étiquette ?
C’est difficile, car non seulement la classification a changé, mais aussi, dans certains cas, la base de calcul. C’est pourquoi nous travaillons d’arrache-pied pour remplacer les anciennes étiquettes par les nouvelles. Par exemple, dans le cas des téléviseurs, l’ancienne étiquette indiquait la consommation d’énergie en kilowattheures par an, en supposant quatre heures de télévision par jour. Sur la nouvelle étiquette, la consommation d’énergie est également indiquée en kilowattheures, mais pour 1000 heures de fonctionnement.

À quoi ressemblent les anciennes et les nouvelles étiquettes énergétiques ?

Qu’elles soient anciennes ou nouvelles, les étiquettes énergétiques présentent de légères différences entre les différentes catégories d’appareils. À gauche, un exemple pour un lave-linge.

Pour d’autres exemples de nouveaux labels énergétiques, voir la fiche d’information de la Commission européenne.



Comment lire la nouvelle étiquette énergétique ?

  • Le fabricant et le modèle sont indiqués en haut de la page.
  • Dans les différentes couleurs, vous trouverez l’échelle utilisée pour cette catégorie d’appareils (ici, dans l’exemple, il s’agit d’un lave-linge).
  • A droite, vous trouverez le classement de ce produit sur l’échelle.
  • Vous trouverez ensuite la consommation d’énergie en kilowattheures par 100 cycles. Les méthodes de mesure et les valeurs de référence sont différentes dans les divers groupes de produits.
  • En fonction de la catégorie de produits, vous trouverez des pictogrammes nouveaux ou adaptés qui fournissent des informations sur d’autres caractéristiques des produits liées à la consommation d’énergie. Dans le cas du lave-linge, par exemple, vous trouverez la charge pondérée pour le programme économique, la consommation d’eau par cycle de lavage, les émissions sonores pendant l’essorage et la durée du programme économique. Ces pictogrammes sont destinés à faciliter la comparaison des produits et les décisions d’achat.
  • Un nouveau composant est le code QR. À l’avenir, vous pourrez scanner ce code avec la caméra d’un smartphone et consulter les informations officielles sur le produit dans la base de données européenne EPREL. Les données relatives aux produits sont enregistrées par les fournisseurs dans cette base de données. En Suisse, le code QR n’est pas obligatoire.

Où puis-je trouver l’étiquette énergie dans le magasin en ligne ?

  • Sur la page de détail du produit, comme dernière image de la galerie de produits.
  • La classe d’efficacité énergétique est également visible sur les vues en mosaïque et en liste lorsque plusieurs produits sont affichés.

Pourquoi l’étiquette énergétique de BRACK.CH est-elle différente de celle de la boîte ? Pourquoi ai-je deux étiquettes énergétiques différentes dans l’emballage ?
Selon la réglementation fédérale, il existe une période transitoire jusqu’à la fin de l’année pendant laquelle les anciennes et les nouvelles étiquettes sont autorisées, par exemple, pour les appareils que nous avons encore en stock. Nos Chefs de Produit s’emploient à modifier les étiquettes dans le magasin en ligne aussi rapidement que possible. L’étiquette énergétique dans la boîte est certainement la bonne. Pour les sources lumineuses, les étiquettes sont généralement fixées sur l’emballage. À partir de septembre, nous disposons d’une période de transition de 14 jours pour adapter les étiquettes affichées dans le magasin en ligne, mais nous pouvons encore livrer les produits dont l’emballage n’a pas encore été adapté par le fabricant pendant 16 mois.

Je souhaite obtenir plus d’informations sur les étiquettes énergétiques. Où puis-je le trouver ?